PENTECÔTE B

«  Quand viendra le Défenseur »

(Jean 15, 2—27. 16, 12-15)

Le Christ est ressuscité. Le Christ est vraiment ressuscité. Nous avons fêté cette merveille durant 50 jours comme un long dimanche. La Résurrection est célébrée à chaque instant de nos vies comme elle est au cœur de toute action ecclésiale. Nous sommes le peuple de Pâques. Nous vivons à la lumière du Ressuscité comme il agit en nous par son Esprit donné. Nous agissons dans l’amour trinitaire comme la Trinité vit en nous et aime par nous. Nous recevons la grâce de vie par la Résurrection comme le Christ est au cœur de toute personne et de toute chose. Pâques, Ascension et Pentecôte sont les différents aspects du même mystère : Dieu se donne par le Fils et nous unit à lui par son Esprit. La communion est accessible comme l’unité est possible. L’harmonie est vécue par les croyants qui prennent désormais exemple sur l’unité de la Trinité. C’est donc une joie immense que de se savoir aimé et un bonheur sans fin que de goûter à la communion trinitaire. Par le Fils, Dieu s’est révélé. Dans l’Esprit, la beauté nous envahit. Beauté d’un Dieu d’amour qui aime. Beauté de l’humanité rétablie dans sa grandeur. Beauté d’un univers en extension vers sa plénitude. L’Esprit agit et aime. L’Esprit nous emporte dans l’amour.

  1. 1. L’amour du Père et du Fils.

L’Esprit de Pentecôte a entouré les disciples de sa puissante force pour les réanimer et les lancer sur les chemins du monde. Pleins d’énergie, ils parlent, témoignent, annoncent. Pleins de vie, ils accomplissent les œuvres du Christ. Pleins de lumière, ils proclament la vérité d’un amour infini qui nous envahit. Les disciples du Ressuscité n’ont plus peur. Ils se savent soutenus et secondés, envoyés et libérés, purifiés et sanctifiés. L’Esprit est sur eux, en eux, avec eux. L’Esprit du Père et du Fils.

Esprit d’amour : l’Esprit apparaît tout au long de l’Écriture. Il accompagne la Révélation comme il accompagne le Peuple élu à travers le désert. Il suscite la foi et la fidélité. Il promeut l’Alliance et l’adoration. Lumière, feu, colonne, vent, ouragan… autant d’images pour aider à comprendre son action et sa présence. Il faudra le Christ pour le savoir Personne et Amour. Il sourd de l’amour du Père et du Fils. Il est spiré comme amour éternel.

Esprit créateur : l’Esprit plané sur les eaux. Il organise, harmonise, sépare. Il sépare les ténèbres et la lumière, met de la vie et souffle dans la matière. La Création est l’œuvre de la Trinité mais l’Esprit agit. On verra son Souffle divin insuffler l’énergie vitale sur la matière inanimée et sur l’homme tiré de la glaise. Des deux, homme et femme, il  ne fera qu’un dans un élan d’amour qui suscitera la vie dans l’enfant. Création et procréation sont liées. Il faudra le Christ pour que la Création touchée et blessée par le péché de l’humanité reprenne sa vigueur et sa grandeur.

Esprit unificateur : l’Esprit unit l’homme et la femme mais aussi les peuples. Il tente de favoriser une harmonie bien difficile. On le verra à l’œuvre dans le peuple choisi pour avancer vers l’unité trinitaire. Il faudra le Christ pour que cette unité devienne vérité concrète car tant de peuples s’unissent dans la même foi au Père Saint dans le Fils par l’Esprit.

Esprit sanctificateur : l’Esprit consacre et sanctifie. Il consacre les choses et les personnes au service du seul Dieu. Il met à part pour témoigner. Il sanctifie pour susciter la vérité et la beauté. Il distingue pour montrer le tout. L’Esprit fait de nous des saints pour nous identifier au Saint des saints. Il faudra le Christ pour que la sainteté s’étende à tous, que la consécration soit universelle, pour que la lumière divine transparaisse sur le visage de l’humanité restaurée. Par sa Résurrection, le Saint est parmi nous, en nous. Il n’est plus éloigné dans un temple inaccessible ou un ciel inquiétant mais dans notre cœur, dans le cœur qui aime dans la simplicité de son désir.

L’Esprit est une Personne, unité du Père et du Fils, amour du Père et du Fils, joie du Père et du Fils. Il se manifeste dans l’œuvre créatrice et recréatrice. Il partage son souffle dans l’action procréatrice de l’humanité participante. Il sanctifie pour mieux unir. Il se donne pour mieux différencier. Il illumine pour mieux introduire dans le mystère. Il est Beauté sur le Visage du Fils tourné vers le Père dans l’amour.

  1. 2. Les sept dons sacrés.

Nous oublions parfois que l’Esprit est en nous et illumine nos vies. Les 7 dons sacrés perçus au baptême et donnés à la confirmation nous aident à vivre dans le quotidien de la foi chrétienne. Nous ne sommes pas seuls. Nous sommes accompagnés et aidés par l’Esprit car ses 7 dons englobent tous les aspects importants de notre existence. Souvenons-nous des 7 dons pour les « utiliser » quand c’est nécessaire. Il faudrait quasi les afficher dans notre oratoire ou le coin important de notre chambre et les demander encore et encore dans notre prière quotidienne.

Sagesse : l’Esprit nous aide à poser un regard clair et limpide selon l’expérience et la sagesse divine.

Intelligence : l’Esprit éclaire la raison pour comprendre et contempler.

Conseil : l’Esprit éclaire nos choix pour une vie libre et équilibrée

Force : l’Esprit donne sa force dans la faiblesse et face à la tentation, la persécution  et l’adversité.

Science : l’Esprit nous introduit aux mystères de Dieu et de l’existence pour pénétrer le sens.

Piété : l’Esprit suscite l’amour pour un Dieu Père, au-delà de la peur et du calcul religieux.

Crainte de Dieu : l’Esprit nous fait prendre conscience de la distance (chacun reste soi-même) mais aussi de la proximité (la communion est possible) de la Trinité.

A ceux-ci s’ajoutent les dons personnels reçus par chacun pour le bien de tous et la construction de l’Église. Ces dons sont une richesse pour la communauté et une chance pour le monde. Ils se développent si nous les utilisons pour le bon et le bien.

  1. 3. Conclusion : la beauté nous est révélée.

A la Pentecôte, Dieu accorde ses dons pour que les croyants vivent dans l’harmonie et la joie de la foi.

A la Pentecôte, le Père et le Fils dévoile leur communion à laquelle nous sommes appelés.

A la Pentecôte naît l’Église, communion et institution, Sacrement du Christ, Témoin de la vie, lieu de liberté, Peuple de Dieu en marche vers la plénitude, Communauté de saints, Temple de l’Esprit.

Bonne fête,

P. Francis

 

This entry was posted in Année B, Français, Père Francis, Saison de Pâques. Bookmark the permalink.