PENTECÔTE C

« Recevez l’Esprit Saint »

(Jean 20, 19-23)

Le Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité. Pendant 50 jours, nous avons célébré la merveille de la Résurrection, la gloire du Père par le Fils et le don de la filiation. Nous nous sommes émus devant tant de beauté et de bonté, tant de miséricorde et d’amour, tant de joie et de bonheur. Nous avons reçu la lumière, la paix et la grâce. La Résurrection nous introduit dans le mystère du Christ, de son identité et de sa mission mais aussi le mystère de Dieu lui-même, son identité et sa volonté, comme aussi le mystère de l’humanité appelée à la filiation et à la communion. Résurrection, Ascension et Pentecôte sont 3 aspects du même mystère, celui du Christ Rédempteur et donc de l’amour trinitaire. Si Pâques est la fête la plus important, c’est parce que tout y est dit, tout s’y accomplit, tout se tient. A partir de Pâques, nous revenons sur la vie du Christ, de son incarnation à sa mort, sur l’Ancien Testament, de la création à l’Annonciation et donc sur la Volonté de Dieu et l’œuvre du Christ. Si tout se tient, c’est qu’il y a un fil conducteur, une continuité, une créativité constante. C’est qu’il y a l’Esprit Saint. C’est l’Esprit qui, depuis les origines, oriente, dirige, perfectionne, pousse, manifeste, consacre. C’est l’Esprit qui est à l’œuvre et qui agit. Il assiste et il dynamise. L’Esprit Saint est l’amour du Père et du Fils, il est Dieu.

  1. 1. Le don du Saint Esprit.

Jésus a promis le don de l’Esprit et l’Esprit a été donné en abondance à la Pentecôte. Certes, l’Esprit a toujours été présent dans l’Histoire Sainte, dans la vie du monde, dans le cœur des croyants. Il a agi selon les circonstances. Il a révélé et mis en relation. Il tient unie l’existence. Il cherche à unir l’humanité ou tout au moins, l’être humain dans ses différentes composantes. Il est au cœur des choses et des gens. La Pentecôte nous en donne toute le sens.

L’Esprit est Personne Divine : c’est la nouveauté par excellence de la Pentecôte. On connaissait l’Esprit de Dieu. On en avait des images (colonne de feu, nuée, vent, pluie, colombe, feu…). On se savait en présence de Dieu. On entrait dans la sphère divine. Avait-on conscience qu’il est Personne ? Pas tout à fait puisque le mystère de la Trinité n’avait pas encore été révélé. On en disait toute la force divine, toute la puissance, toute la beauté mais comme on parlerait de l’esprit d’un homme qui le représente et qui le définit. A Pâques, la Révélation est définitive. A Pentecôte, le voile se lève : Dieu est Père et Fils et Esprit. L’Esprit est don de Dieu, Personne Divine, qui agit en communion avec le Père et Fils, dont il est « le baiser éternel » (St Augustin). S’il est Personne, l’Esprit a sa mission, son identité  et sa personnalité, tout en étant UN en divinité avec le Père et le Fils dans la communion de l’amour.

Esprit Créateur : la mission de l’Esprit est de créer et de recréer. Il est au commencement du monde et plane sur les eaux primordiales. Il organise le tohu-bohu initial et crée l’harmonie (Gn 1, 2). Il cherchera constamment à maintenir l’harmonie même si  parfois les forces chaotiques prendront le dessus (péché, désobéissance, violence, esclavage…). On le voit à l’œuvre au cours de l’histoire d’Israël. Il anime les patriarches et dynamise les prophètes. Il permet le culte et donne la loi. Il recréera le monde à la Résurrection pour le rapprocher du Royaume.

Esprit Sanctificateur : la mission de l’Esprit est de sanctifier. Il cherche à nous rapprocher de Dieu en éliminant ce qui nous sépare. Il purifie les cœurs et sanctifie les corps. Il redresse et réchauffe. Il plie et relève. Il met le feu dans la froideur de nos vies. Il met la fraicheur dans l’aridité de nos cœurs. Il embrase d’amour notre être.

Esprit de communion : la mission de l’Esprit est de mettre en communion. Il fait communion et donne la communion. La communion est l’idéal de notre existence car elle harmonise notre personne, elle met en lien avec les autres selon des critères objectifs et réalistes, elle nous relie à Dieu selon les règles d’une vraie relation respectant les partenaires. La communion est le but de notre vie car elle donne sens à l’existence. L’Esprit crée les ponts nécessaires, rapproche les cœurs, rend possible l’impossible. S’il est communion du Père et du Fils, le lien d’amour au sein de la Trinité, il peut assurer la communion entre les hommes, surtout ceux qui l’accueillent en Pentecôte. L’Église est le signe de cette communion, dans la différence des personnes, des cultures, des spiritualités, des rites.

Toute la Trinité crée, sauve et sanctifie. L’Esprit est le moteur de cette œuvre qui porte à la vraie communion trinitaire. Personne, l’Esprit est UN avec le Père et le Fils et nous est donné pour réaliser la volonté du Père, accomplie dans le Fils.

  1. 2. Les 7 dons du Saint Esprit.

Nous avons reçu l’Esprit Saint à notre baptême. Il a pris possession de nos vies et s’est répandu à la confirmation. Il agit dans les sacrements et tient unie l’Église, Corps du Christ. C’est lui qui parle à nos cœurs en attente et qui éclaire nos consciences. Il insuffle son énergie divine à nos corps fragiles, à nos cœurs aimants, à nos esprits tourmentés. Ces dons sont le moteur de la vie quotidienne.

Don de sagesse : pour distinguer le bien du mal, en fonction de critères objectifs et sages venant de Dieu.

Don d’intelligence : pour arriver au cœur des choses et voir au-delà des apparences.

Don de conseil : pour se comprendre et aider les autres dans les situations complexes.

Don de force : pour assurer avec courage et ténacité nos vies et maintenir le monde juste.

Don de connaissance : pour que la science s’harmonise avec la foi afin d’aimer en vérité.

Don d’affection filiale (piété) : pour aimer Dieu comme un Père et vivre une religion de liberté.

Don d’adoration (crainte de Dieu) : pour se reconnaître homme et se recevoir d’un Autre.

Ces 7 dons sont nécessaires à notre vie personnelle, spirituelle et sociale. Ils orientent nos vies.

  1. 3. Conclusion : l’Amour du Père et du Fils.

L’Esprit Saint agit dans le monde et dans l’Église. Il harmonise et met en relation.

L’Esprit Saint est Personne Divine. Il est l’amour du Père et du Fils.

L’Esprit Saint donne ses dons sacrés pour vivre en paix, selon notre vocation filiale.

P. Francis

This entry was posted in Année C, Français, Père Francis, Saison de Pâques. Bookmark the permalink.