ASCENSION A

« Je suis avec vous tous les jours… »

(Mat 28, 16-20)

Le Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité. L’expérience pascale est notre entrée dans le mystère aimant de Dieu. Jésus le Christ nous introduit dans son intimité pour mieux saisir l’intimité du Père et en vivre par l’Esprit Saint. Pâques est cette clé dont nous avons besoin pour comprendre et donc aimer, pour aimer et donc vivre, pour vivre et donc être heureux dans l’amour. La profondeur du mystère pascal nous déconcerte. On n’aura jamais fini de découvrir et de nous émerveiller, de frémir de joie et de sentir un vertige ontologique devant la grandeur d’un Dieu qui se donne et qui partage sa divinité. Si Pâques nous a fait connaître l’identité du Christ et donc de son Père par l’Esprit donné, l’Ascension nous invite à la communion et à la mission. La Pentecôte nous donnera la force dans l’Esprit Saint. Il s’agit finalement du même mystère qui se découvre en différents aspects, relatant la même réalité vitale et dynamisante. Par sa Résurrection, le Christ se fait proche de nous, de tout être vivant, de tout élément de notre cosmos. Par son Ascension, il emporte tout être vivant dans le sein de la Trinité pour un partage éternel dans l’amour. N’est-il pas merveilleux que l’un de nous, Jésus de Nazareth, Fils de Dieu incarné, ressuscite avec cette chair qui est la nôtre et, dans sa transfiguration divine, l’emporte au Ciel ? Par lui, nous sommes déjà en Dieu !

  1. 1. L’Ascension : une présence aimante.

On pourrait reprocher à Jésus de nous avoir laissés seuls. On pourrait lui demander de se manifester sensiblement plus souvent ou de nous donner plus de signes. Ne sommes-nous pas comme les disciples regardant le ciel et attendant on ne sait quoi d’extraordinaire ? Ne sommes-nous pas comme les disciples, doutant malgré la vision de Jésus ressuscité ? Ne sommes-nous pas finalement comme les disciples peureux nécessitant la force de l’Esprit de vérité ? Il nous semble quelques fois que Jésus pourrait faire plus, lui le Fils Unique du Dieu Tout Puissant. Et pourtant !

Présence réelle : par sa Résurrection, la présence du Christ est réelle et efficace. Il touche tout être vivant et l’être même des choses. Sa Résurrection glorieuse l’a sorti de nos limites spatiotemporelles pour le rendre présent à tout être, à toute époque, à tout espace. Il touche désormais l’essence et la substance. Il transforme par sa vigueur la matière et l’esprit. Il est plus présent qu’une présence uniquement physique. Il EST.

Présence dynamique : par sa Résurrection, le Christ transforme et transfigure en sanctifiant ses frères et l’univers. De l’intérieur, les choses et les êtres se transforment pour se rapprocher de la vérité et trouver leur sens véritable dans une existence purifiée. Il ne s’agit pas de renier ce que nous sommes mais de retrouver la véritable valeur dans la vie du Christ, l’existence véritable d’une vie unifiée et aimante.

Présence profonde : par sa Résurrection, le Christ touche notre sensibilité et notre existence. Il donne lumière et grâce afin de répondre à notre vocation unique et authentique de fils/filles du Père. En nous unissant au Christ, en devenant son Corps, nous entrons dans ses relations éternelles avec le Père et l’Esprit. Son Ascension a mis en présence de Dieu notre humanité transfigurée. Nous sommes admis avec lui sur le trône divin (Eph 1, 17-23) pour régner et pour aimer.

 

Présence nouvelle : par sa Résurrection, le Christ se rend présent de façon nouvelle et originale. Non seulement dans la mémoire des disciples, mais dans les faits et gestes de son Eglise, dans les Sacrements de sa présence, dans la Parole proclamée, dans les ministres ordonnés, dans l’amour partagé, dans nos gestes simples venant de l’amour… Nous sommes la présence du Christ car « l’Eglise est l’accomplissement total du Christ, lui que Dieu comble totalement de sa plénitude » (Eph 1, 23). Notre responsabilité est grande. Notre péché brise l’harmonie et nous détruit. L’amour nous construit et nous identifie au Fils.

La vie spirituelle consiste donc à entrer en communion avec le Père par le Fils dans l’Esprit et à refléter cette communion dans notre quotidien et nos relations. Nous sommes fils/filles dans le Fils, maintenant et pour l’éternité au sein de la Trinité Sainte.

  1. 2. L’Ascension : une mission passionnante.

Au moment de rejoindre son Père, le Christ rencontre ses disciples et les envoie. Il leur donne une mission précise. La consécration est toujours liée à une mission. On est consacré pour être envoyé et pour être témoin de la vérité dans l’amour. Si notre communion est forte en Dieu, notre mission prend un aspect dynamisant et une couleur passionnante qui dépasse nos forces humaines mais puise dans la force de l’Esprit.

Faire des disciples : il s’agit de partager ce qui nous fait vivre, de donner sens et vie, de susciter la joie dans l‘amour reconnu et reçu. Suivre le Christ permet de trouver la vérité et le bonheur, de recevoir la vie éternelle.

Enseigner : il s‘agit de dire, par des mots ou l’exemple, ce que nous sommes et qui nous sommes. L’enseignement du Christ est un accueil de l’amour car lui-même est la Loi Nouvelle. Plongé en lui, on trouve le Père et on reçoit l’Esprit Saint. Sa divinité nous donne accès à la Trinité.

Baptiser : il s’agit de donner la vie par l’eau et l’Esprit. Le baptême est notre participation à la mort et Résurrection du Christ. Il nous immerge pour mieux renaître et vivre de la vie nouvelle et de la lumière pascale. Le baptême est donc notre porte d’accès aux mystères, à la relation filiale et au cœur de la Trinité Sainte.

Aimer : il s’agit de la loi nouvelle, aimer comme il nous a aimés et ainsi, découvrir le Père en lui. Aimer est à la source de notre prière et adoration, de notre éthique et notre agir libre, de notre engagement et défense de la justice, de notre regard tourné vers le Ciel pour mieux s’éprendre de la Terre. Aimer comme lui car nous sommes comme lui par notre baptême et forts en lui par notre confirmation, ressourcés par l’Eucharistie au cœur de l’Eglise.

  1. 3. Conclusion : le baptême nous fait renaître dans l’amour !

L’Ascension rend présent le Christ au cœur de la Trinité avec notre humanité. Nous y sommes attendus comme des fils/filles de lumière.

L’Ascension rend présent le Christ au cœur de notre réalité. Nous sommes touchés au fond de nous-mêmes par sa Résurrection et transformés par l’Esprit Saint.

L’Ascension nous rend présent  la mission d’annoncer la vie nouvelle en Christ et l’amour du Père dans la joie de l’Esprit.

P. Francis

This entry was posted in Année A, Français, Père Francis, Saison de Pâques. Bookmark the permalink.